Logo: Le Carnet de notes d’Aimé-Adrien Taunay - histoires, découvertes et parcours
realização: Logo: IHF - Instituto Hercules Florence
apoio: Logo: Museu Paulista
Logo: Le Carnet de notes d’Aimé-Adrien Taunay - histoires, découvertes et parcours

LE CARNET

La trajectoire du carnet au Musée

Le carnet et la collection à laquelle il appartient sont passés par des procédures d’inventaire, de catalogage et de conservation. En raison de l’état de détérioration dans lequel se trouvait le carnet, le Musée Paulista de l’Université de São Paulo (USP) et l’Institut Hercule Florence (IHF) ont établi un partenariat afin de le sauvegarder physiquement et numériquement, le rendant ainsi disponible pour la recherche, pour des activités de diffusion ainsi que pour la réalisation d’expositions.

Grâce aux travaux de restauration et de conservation, les notes et les croquis réalisés par Aimé-Adrien ont révélé un énorme potentiel.

Parallèlement à ce carnet, il en existe un autre, qui complète et en même temps élargit le sens de l’ensemble des documents réalisé par Aimé-Adrien. Il s’agit d’un carnet à couverture rigide vert, également écrit à la main, commencé le 5 janvier 1829 pour marquer le premier anniversaire de la mort d’Aimé-Adrien. L’auteur de ce carnet est l’un de ses frères, Félix Émile Taunay. Il contient notamment une copie de la dernière lettre écrite par Aimé-Adrien, datée du 20 octobre 1827, et des copies de lettres rédigées par Louis Riedel, botaniste et compagnon d’Aimé-Adrien lors de l’expédition Langsdorff, qui décrivent l’accident survenue au Rio Guaporé et qui informent la famille de la mort par noyade du jeune dessinateur. On y trouve également des poèmes en hommage à Aimé-Adrien et des lettres échangées entre Félix et ses frères, écrites entre 1828 et 1829, qui évoquent et déplorent la tragédie.

realização:
IHF Museu Paulista
partnership:
USP IFUSP - Instituto de Física da USP NAP - FAEPH