Logo: Le Carnet de notes d’Aimé-Adrien Taunay - histoires, découvertes et parcours
realização: Logo: IHF - Instituto Hercules Florence
apoio: Logo: Museu Paulista
Logo: Le Carnet de notes d’Aimé-Adrien Taunay - histoires, découvertes et parcours

NUMERISATION ET RESTAURATION

Conservation des encres ferro-galliques

La conservation de documents produits avec de l’encre ferro-gallique constitue un grand défi, car de nombreux facteurs doivent être pris en considération dans ce processus tels que, par exemple, la quantité de pièces impliquées, les types de matériaux utilisés dans la confection du support, et les divers processus physico-chimiques ayant eu lieu dans l’objet. L’une des caractéristiques des documents écrits à l’encre ferro-gallique est qu’ils entrent rapidement dans un état de dégradation et de fragilité. Les feuilles sont friables aux endroits où il y a les plus importantes concentrations d’encre, ce qui peut entraîner un obscurcissement et une perte d’information. Pour cette raison, la dégradation continue des documents écrits à l’encre ferro-gallique fait l’objet d’une attention toute particulière, afin de préserver l’héritage culturel écrit.

La conservation préventive constitue l’une des principales stratégies de sauvegarde du texte et comprend une série d’actions visant à ralentir le processus de dégradation. Parmi elles, il convient de souligner les conditions thermo-hygrométriques de conservation qui doivent respecter une température et un taux d’humidité stables, sans polluants ; un conditionnement et une manipulation adaptés. Une autre stratégie fréquemment utilisée est la numérisation des matériaux fragilisés afin d’éviter leur manipulation et leur détérioration.

Les méthodes de traitement utilisées pour la conservation de documents menacés par la corrosion de l’encre visent à interrompre deux mécanismes basiques de détérioration : le processus d’hydrolyse acide de la cellulose provoquée par l’acide sulfurique présente dans l’encre et le processus d’oxydation de la cellulose catalysée par l’excès de ions Fe(II) dans l’encre ferro-gallique.

En 1995, le chimiste hollandais, Johann Neevel, a développé un traitement au phytate en milieu aqueux qui permet de combattre ces deux mécanismes de détérioration et qui a une action efficace dans la stabilisation des manuscrits écrits à l’encre ferro-gallique. D’autres recherches sont développées pour le traitement en milieu non aqueux ainsi que pour le traitement de grands ensembles de documents.

Pages manuscrites à l’encre ferro-gallique sur papier. Photo : José Rosael.

Pages manuscrites à l’encre ferro-gallique sur papier. Photo : José Rosael.

realização:
IHF Museu Paulista
partnership:
USP IFUSP - Instituto de Física da USP NAP - FAEPH